“Faites des pistes et les cyclistes viendront”. Nous serions tentés d’y rajouter : “cartographiez les et elles seront d’autant plus utilisées”. Le bon référencement des aménagements cyclables est en effet un sujet “d’information voyageur” pour le vélo. L’enjeu est alors de s’accorder sur un standard partagé pour harmoniser ces référencements. C’est ce qui a été fait récemment grâce aux travaux de data.gouv.fr et de Vélo & Territoires, auxquels Geovelo a pu participer. Explications.

Faire des pistes cyclables, c’est bien, s’assurer de leur bonne cartographie, c’est mieux !

Le déploiement d’aménagements cyclables avait déjà sensiblement accéléré fin 2019 (approche des municipales oblige ?), mais le (premier) déconfinement, en mai, a véritablement amplifié le phénomène. Partout en France, de nouveaux aménagements cyclables ont fleuri pour répondre aux besoins d’une communauté de cyclistes toujours plus grande, et pour faciliter au plus grand nombre la conversion à la solution vélo.

Cette démultiplication des annonces et des ouvertures de voies dédiées aux vélos rend encore un peu plus centrale la question de leur bon référencement. La mise à jour des bases de données cartographiques des collectivités représente un travail conséquent, et pourtant essentiel.

Afin de faciliter et d’harmoniser ces travaux, transport.data.gouv.fr a travaillé ces 18 derniers mois avec Vélo & Territoires à l’élaboration d’un schéma des aménagements cyclables. Le schéma de données retenu a été récemment publié, et permettra de faciliter l’harmonisation des données cartographiques d’aménagements cyclables produites et partagées. Il est consultable sur le site de data.gouv.fr.

L’Open Data, catalyseur de l’harmonisation des données produites et partagées

L’Open Data a joué un rôle important dans la valorisation des données au cours de ces dernières années. Au même titre qu’il est désormais presque impensable que les horaires des bus d’une ville ne soient pas librement accessibles au grand public, l’ouverture des données sur les aménagements cyclables est un levier d’amélioration des services grand public à destination des cyclistes.

Jusqu’alors, chaque producteur de données les envoyait selon un schéma qui lui était propre, pas forcément compatible avec les autres, ce qui complexifiait largement leur réutilisation. Le nouveau schéma, largement basé sur celui utilisé sur OpenStreetMap, a la force d’être compatible avec trois usages bien distincts :

Affichage du plan vélo sur le site de suivi des actions du gouvernement

Affichage du plan vélo sur le site de suivi des actions du gouvernement

Geovelo, au coeur des travaux de cartographie sur OpenStreetMap

Avec la publication officielle de ce schéma de données, OpenStreetMap s’impose comme la base de données de référence en ce qui concerne la qualité et la facilité d’accès aux informations sur les aménagements cyclables. Geovelo y contribue déjà activement, non seulement grâce à ses collaborations avec des collectivités partout en France, mais aussi grâce aux nombreuses remontées envoyées par nos utilisateur.rice.s.

Le schéma que Geovelo avait établi dans le cadre de travaux avec Ile-de-France Mobilités, l’APUR,et l’Institut Paris Région a d’ailleurs servi de base de travail sur ce sujet de l’harmonisation des données. De nombreuses améliorations y ont été apportées au fil des ateliers organisés par transport.data.gouv.fr et Vélo & Territoires, auxquels Geovelo a participé aux côtés de nombreuses collectivités, mais aussi d’acteurs tels que la FUB et l’association ADAVA.

Geovelo continuera donc de mettre à jour les données d’aménagements cyclables sur OpenStreetMap, et les exports que nous mettons à disposition de nos clients collectivités seront prochainement disponibles sous ce nouveau format, en plus des autres formats déjà utilisés. En plus des données d’usage, les données cartographiques font donc partie intégrante de l’offre Geovelo à destination des territoires.